La région AURA cède des X 72500 à Railcoop

Après avoir envisagé la location de Regiolis neufs et reculé vu le prix et les délais annoncés, Railcoop lorgnait sur certains X 72500, dont ceux récemment mis au rebut en Auvergne-Rhône-Alpes. C’est désormais officiel, la région a décidé de céder certains de ses éléments à la coopérative ferroviaire.

C’est lors d’une conférence spéciale en gare de Montluçon le 10 avril dernier que Laurent Wauquiez, le président de la région AURA, a officiellement annoncé la vente, à prix modique (mais resté confidentiel) de 9 rames à Railcoop ainsi que leur rénovation aux ACC (Ateliers de Construction du Centre) de Clermont-Ferrand, qui s’étaient déjà chargés de la rénovation extérieure des Z 23500 du parc rhônalpin. Pour pouvoir faire cette annonce, le président avait fait en sorte d’acheminer une rame depuis La Ferté-Hauterive, là où sont stockées une bonne partie des X 72500 mis au rebut par la région (cet acheminement avait déjà été reporté). Vous retrouverez le communiqué de presse de cette annonce ci-dessous.

1063_533_CP-04-10-La-Region-propose-de-ceder-des-rames-a-Railcoop-pour-l-accompagner-dans-son-projet

A la lecture de ce communiqué, on peut s’étonner de voir Laurent Wauquiez s’enorgueillir de refuser, depuis le début de son mandat, la fermeture de lignes ferroviaires sur le territoire de la région. On lui rappellera notamment la fermeture, en 2016, de la section entre Thiers et Montbrison, coupant de fait la relation entre Clermont-Ferrand et Saint-Etienne, ou la fermeture fin 2017 de la section entre Oyonnax et Saint-Claude. On se rappellera également que, après l’abandon du Lyon-Bordeaux par la SNCF, la région Nouvelle-Aquitaine avait décidé de maintenir un train entre Bordeaux et Montluçon, mais que M. Wauquiez a toujours refusé de mettre en place un quelconque TER entre Montluçon et Lyon pour permettre de maintenir, au prix d’une correspondance, une relation ferroviaire entre la capitale des Gaules et la préfecture girondine… Si vous cherchez la définition de l’hypocrisie dans un dictionnaire, regardez plutôt à la lettre W…

Au-delà du coup de com du président de la région et du tacle gratuit à la nouvelle municipalité écologiste de Lyon et du Grand Lyon (on n’oubliera pas que les élections régionales sont prévues dans quelques semaines…), on est aussi en droit de se poser des questions niveau matériel. Les X 72500 Rhône-Alpes ont été arrêtés fin 2019, et stationnaient depuis à l’air libre. Quel est donc leur état extérieur, comme intérieur ? En outre, cette série n’était pas réputée comme étant le plus fiable qui soit (euphémisme), un simple reconditionnement de la sellerie et des aménagements intérieurs ne sera sans doute pas suffisant pour garantir que les futurs trains Railcoop ne tombent pas en panne. Les ACC de Clermont-Ferrand n’ont d’ailleurs que pas ou peu d’expérience pour les interventions sur les organes moteurs ferroviaires.

Alors, cette vente d’X72500 à Railcoop, vrai bon coup pour la coopérative ferroviaire ou vrai cadeau empoisonné de la part de la région et de son président ? Les prochains mois nous en apprendront davantage à ce sujet. Restez connectés !

Source : Article du quotidien La Montagne du 10 avril 2021