La réouverture du Lyon-Trévoux passera-t-elle par la Dombes ? | Lyonrail, le portail ferroviaire lyonnais

La réouverture du Lyon-Trévoux passera-t-elle par la Dombes ?

Et si l'électrification de la ligne des Dombes permettait la renaissance de la ligne de Trévoux ?
(Sathonay-Rillieux, octobre 2009)

Vieux serpent de mer des transports en région lyonnaise, la réouverture de la ligne de Trévoux n’en finit plus d’être reportée. Le dernier CPER (Contrat de Plan Etat-Région) 2015-2020 n’a d’ailleurs alloué que des crédits pour études à ce projet dont on parle maintenant depuis plus de deux décennies. Raccordée au réseau principal en gare de Sathonay-Rillieux, la ligne de Trévoux ne manque pourtant pas d’arguments. Et si justement c’est à partir de Sathonay que tout pouvait se jouer ? Explications.

On sait que le NFL (Noeud Ferroviaire Lyonnais) est saturé en heures de pointe, c’est d’ailleurs l’un des principaux objectifs du volet ferroviaire du CPER 2015-2020. En gare de Sathonay, outre la ligne de Trévoux, la LGV Sud-Est rejoint la ligne de la Dombes de Bourg en Bresse, qui comporte une grille horaire en pointe de 3 TER par heure et par sens. Ajoutez ces 6 mouvements à tous les TGV venant du nord et desservant la gare de La Part Dieu, et vous comprendrez rapidement qu’ajouter des sillons en provenance de Trévoux sur le tronc commun Sathonay-St Clair va s’avérer plus que compliqué (sans compter le tronçon St Clair-Part Dieu bien évidemment). Quant on voit que la desserte de la Dombes ne peut pas actuellement être augmentée en heures de pointe, on se doute qu’on ne pourra pas envoyer les circulation de Trévoux vers Part Dieu par les voies SNCF.

Partant de ce constat, quelles sont les autres options disponibles ? On a évoqué le percement d’un nouveau tunnel sous la colline de Caluire pour dévier le trafic TGV jusque Part Dieu, projet en lien avec la construction d’une nouvelle gare souterraine dédiée au trafic TGV (comme à Lille-Europe). Un projet futuriste qui semble être passé à la trappe, tout comme celui de la gare souterraine. Donc pas de place libre pour un éventuel tram-train Trévoux-Part Dieu, on oublie. Faire descendre en gare de Sathonay les passagers du tram-train pour pouvoir accéder à Part Dieu via une correspondance dans les TER Bourg-Lyon ? Problème, les TER de la Dombes sont déjà pleins en arrivant en gare de Sathonay, et comme on l’a vu, la grille horaire de la ligne en pointe ne peut pas être augmentée. Donc là aussi, projet non réalisable, tout du moins en l’état actuel des choses…

Car en effet, si en l’état actuel des choses, la correspondance en gare de Sathonay n’est pas envisageable pour les raisons évoquées, une rénovation encore plus poussée de la ligne des Dombes, couplée à la réouverture de la ligne de Trévoux, peut être une solution pour satisfaire tout le monde. Comme on l’a vu, il n’y a pas de place pour envoyer le TT (Tram-Train) de Trévoux directement à Part Dieu. La ligne des Dombes, rénovée au tournant des années 2010 jusque Villars les Dombes, possède une marge quant au volume de circulations qu’elle peut absorber (3 TER par heure et par sens en pointe, un seul le reste de la journée), mais le matériel thermique actuellement utilisé ne peut contenir plus de passagers (les BGC en service sur la ligne peuvent être couplés jusqu’à 3 unités, mais la Région Rhône-Alpes ne dispose pas de suffisamment d’éléments pour couvrir tous les TER de pointe de la ligne avec 3 rames par train).

Partant de ce principe, l’électrification de la ligne des Dombes entre Sathonay et Bourg en Bresse permettrait d’y engager des rames à 2 niveaux (Z 23500 et 24500, voire les tout nouveaux Regio2N) et d’augmenter la capacité offerte dans chaque train (on rappellera pour mémoire que les Z 23500 peuvent embarquer 200 passagers et 300 pour une Z 24500, contre 133 à 160 places pour un AGC), et permettrait donc d’absorber le flux de voyageurs en provenance de la ligne de Trévoux en gare de Sathonay. Pour améliorer et fluidifier le graphique de circulations, on peut imaginer que la ligne soit remise à double voie entre Sathonay et Les Echets (reste le hiatus du pont sur l’A46, mais qui peut rester à voie unique sans trop gêner) et éventuellement entre Villars les Dombes et Bourg en Bresse (il faudrait de toute façon a minima réintroduire des points de croisement à Marlieux et Servas si cette portion devait rester à une seule voie). Tous ces aménagements permettraient d’une part comme déjà dit d’absorber les correspondances à Sathonay, et d’autre part dans un second temps de pouvoir étoffer la grille de desserte, avec l’éventuelle introduction de navettes périurbaines de/vers Villars toute la journée et pas seulement en pointe (1 TER le matin, 3 l’après-midi à l’heure actuelle). Dernier avantage, l’électrification de la ligne des Dombes ferait de celle-ci un itinéraire de détournement en cas d’incident sur la ligne d’Ambérieu (et elle éviterait également le passage par Mâcon-Bourg et son double rebroussement).

Des travaux sont justement envisagés sur la ligne de la Dombes ces deux prochains été comme nous l’apprend un article du Progrès faisant suite au dernier Comité de ligne. On y apprend également que les résultats de l’étude sur le doublement et l’électrification de la ligne devraient être rendus publics d’ici la fin de cette année. On en saura donc un peu plus à ce moment-là sur le futur de la ligne et si cette idée d’amélioration de la ligne pourrait permettre au projet de réouverture de la ligne Lyon-Trévoux de (enfin !) se concrétiser… Et vous qu’en pensez-vous ?

Articles en rapport

1 Comment

  1. rodolphe 13 juillet 2016 at 10 h 26 min

    Bonjour,
    Habitant le long de cette voie ferrée à ROCHETAILLEE SUR SAONE, je m’intéresse de près à ce projet. Je ne suis pas opposé à le remise en service de cette ligne pour le transport de voyageur, au contraire, les bus mettent une heure en période de pointe pour atteindre PART DIEU et sont surchargés. De plus la voie reste à l’abandon et est même utilisée pour des travaux sans règles pour certains particuliers.

    Mon idée pour une remise en exploitation rapide à moindre coût serait de créer une ligne TREVOUX-CUIRE. genre tram train. Les structures sont déjà existantes jusque SATHONAY, resterait à équiper la voie verte de CALUIRE dans un premier temps jusque place FOCH (haut de la montée des soldats) ce qui permettrait une première liaison avec les nombreux bus empruntant cette montée. J’entends parler aujourd’hui d’une proposition avec voie goudronnée empruntée uniquement par des bus qui pourrait être liée avec les voies existantes des bus de RILLIEUX. Cette solution parait souple mais à mon avis demanderait à réadapter les viaducs donc plus coûteux, celle-ci permet aussi de multiplier les arrêts desservis et ceci rallonge le temps de parcours !!!
    Est ce qu’un tram -train moderne pourrait grimper la montée des soldats ? Si oui il est clair que la solution idéale serait de relier SATHONAY à part dieu par la cette montée, il me semble que l’espace de la chaussée est suffisant tout le long du trajet, sans autant rétrécir la chaussée pour le transport routier en réaménageant celle-ci.
    Rodolphe

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.